dimanche 25 janvier 2009

a cup of tea


Pendant au moins dix ans, chaque jour, ma mère préparait 4 tasses sur un plateau après le dîner. Dans ma famille de post-soixante-huitards, les soirées d'hiver se passaient souvent  ainsi : autour du feu, chacun avec son bouquin et sa tasse de thé. Sauf que je n'avais pas besoin de tasse vu que je n'aimais pas le thé. Mais rien à faire, elle oubliait systématiquement que je n'en buvais pas.
Et voilà, depuis quelques mois, je m'y suis mise.

 J'aime l'idée que ma langue, mon palais, mon nez sont encore prêts à découvrir de nouvelles saveurs. Seulement deux ans que je mange des olives. Parfois, je peux avaler de l'agneau. Il faut encore que je réapprivoise le safran qui a pour moi le goût du sirop anti-anémie.

J'aimerais aussi pouvoir apprécier un bon café. J'aime son odeur et ai des amis torréfacteurs.

Mais chaque chose en son temps.

PS : pari réussi, pas une goutte d'alcool cette semaine.

2 commentaires:

mélusine a dit…

Well done pour le pari !

Xenus a dit…

Moi aussi je suis comme ça, je reessaye des trucs que j'aimais pas spécialement, et puis j'aime à nouveau des fois.
En fait, de toute façon je suis pas trop difficile... sauf que j'aime pas les champignons...
Mais j'aime bien le wasabi ! :)) Heu... rien à voir... juste que mes goût sont multiples... :)
Un bon sushi au wasabi c'est top!