dimanche 8 février 2009

l'imprévu

ou pourquoi il ne faut jamais négliger de s'épiler

Il y a un mois, K. me disait : "écrire un blog, ça va te pousser à faire des bêtises, histoire de pouvoir les raconter".

En même temps, comme il est susceptible de lire ces lignes, j'ai des scrupules à raconter celles que nous avons faites ensemble cette nuit.

Mais comme j'aime encore bien tendre le bâton pour me battre (c'est bien ça l'expression ?), je vous communique le charmant surnom qu'il m'a trouvé : Miss Radja River...

6 commentaires:

Otto a dit…

Dans ma grande ignorance parisianniste, j'ai saisi Radja River sur Google et je suis tombé sur une page de lesoir.be
Et que lis-je en caractères gras ?
« Presque tous les Belges y sont montés »

Je suis outré… rassure-moi, cela n'a rien à voir avec toi chère Sophie ? :D

http://www.lesoir.be/regions/brabant_wallon/loisirs-quinze-millions-de-2008-08-08-624496.shtml

dosto a dit…

La vie continue....avec tout ses plaisirs ! Eclates toi et sois heureuse, c'est ce qui compte.

Sophie a dit…

>Otto : étant donné que j'ai longtemps privilégié les relations longues et fidèles, je pouvais jusque il y a peu compter mes partenaires sur les doigts d'une main. Donc, non, pas tout un royaume. Et voilà que le milieu de l'Europe se précise géographiquement...

mélusine a dit…

Le principal c'est que ce fût bon ;-)

K. a dit…

en quoi as tu des scrupules à raconter ce qu'il s'est passé?

Sophie a dit…

> K : J'ai tendance à avoir plus de retenue quand je sais que je vais être lue par une personne concernée par ce que je raconte. Ce qu'il ne faut pas traduire par "c'était une expérience décevante et je ne veux pas le vexer".